Ce qu'il faut savoir sur la PropTech

Avec la déferlante transformation numérique que nous connaissons depuis quelques années maintenant, un lot de « Tech » ont fait leur apparition. FinTech, EdTech, HealthTech, PropTech, AgriTech … un nouveau vocabulaire représentatif de la révolution digitale.

Alors, la PropTech, simple BuzzWord ou véritable phénomène révolutionnaire ? De quoi parle-t-on concrètement quand on évoque la « Property Technology », cette rencontre de l’immobilier et de la technologie, dite PropTech ?

C’est à ces questions que nous allons tenter de répondre à travers cet article. N’hésitez pas à réagir, discuter, compléter sur notre page LinkedIn !

Définition de la PropTech

On trouve plusieurs définitions du terme plus ou moins complexe, pourtant cette notion reste assez simple, bien qu’elle couvre une multitude de sujets. La PropTech fait référence à l’évolution et la transformation du marché immobilier.

Une des illustrations de ce changement des dernières années est l’évolution des modes de travail. La subordination historique, est en train de laisser place à la collaboration et ce nouveau mode dit “collaboratif” impacte fortement nos espaces de travail ou de vie avec comme facilitateur les nouvelles technologies. Nous parlons désormais de coworking, flex office, work-from-home, mobile working, home office ou encore télétravail… Sans oublier les concepts d’habitats partagés qui arrivent tout droit des Etats Unis, entendez “le coliving”, un logement 2.0, en clair une forme de colocation moderne et améliorée s’articulant autour de services mutualisés, le tout s’appuyant les outils digitaux.

Mais la PropTech, c’est aussi par extension, le terme fait référence aux startups sur ce marché qui proposent des solutions innovantes et, le plus souvent, transforment petit à petit les modes de consommations.

Pour caricaturer, on pourrait parler des « Uber » de l’immobilier, mais on va voir que cela serait tout de même un peu trop réducteur !

Les branches de la PropTech

En effet, la PropTech est un phénomène qui englobe l’intégralité de la chaîne de valeur de l’immobilier. Des plateformes d’annonces immobilières et/ou des évaluateurs d’immobilier en ligne aux outils de réalités virtuelles ou augmentées, en passant par les objets connectés ou encore les outils de calcul d’impact écologique, mais aussi les plateformes d’investissements collaboratifs “crowdfunding”… La PropTech couvre un large panel d’activités.

Qu'est-ce que la PropTech ? Illustration

Il n’existe pas encore de consensus pour définir clairement son périmètre en perpétuelle mutation, tout le monde y va de sa propre interprétation. Quoi qu’il en soit, on peut identifier les sous-secteurs qui gravitent et se mêlent à la PropTech et illustré par immo2.pro :

  • Le cœur de métier de l’immobilier
  • Les villes et bâtiments intelligents
  • La construction immobilière
  • La Finance immobilière
  • L’investissement collaboratif

Le fonds d’investissement Axeleo Capital s’est également prêté à l’exercice du mapping des acteurs français de la PropTech, et en propose une segmentation intéressante.

  • Finance and Invest : Les acteurs plutôt en amont
  • Design and Build : Les intervenants dans le domaine de la construction
  • Market and Transaction :  ce qui est plutôt lié à la commercialisation au sens large
  • Manage and Operate : le domaine du management des actifs
  • Live & Work : La vie dans les bâtiments et les nouveaux modes de travail
Segmentation de la PropTech selon Axeleo

Les enjeux de la PropTech

Les enjeux du domaine sont liés à sa dimension digitale et tournent principalement autour de 4 concepts :

Faire gagner du temps

Dans un environnement où tout s’accélère et où notre capital patience fond comme neige au soleil, les acteurs PropTech promettent de nous faire gagner du temps ! Construire plus vite, vendre plus vite, trouver une location rapidement ou encore gérer en quelques clics les demande des clients … autant de propositions de valeur apportées par les startups PropTech.

Permettre d’économiser de l’argent

La réduction, voire dans certain cas la suppression des frais d’honoraires, a été le fer de lance de nombreuses plateformes immobilières. Mais face à cette désintermédiation annoncée, les startups s’adressent aussi aux professionnels de l’immobilier en leur proposant des outils dédiés.

Utiliser la data

C’est l’or noir de notre siècle : la donnée ! Ceux qui sauront la capter, mais surtout l’analyser pourront alors, notamment, mieux connaître leurs clients, investir efficacement ou encore gérer ses stocks et anticiper la demande.

Optimiser l’expérience client

A l’ère du digital, plus que jamais le client est roi ! Aujourd’hui à toutes les étapes de la chaîne, la capacité à offrir la meilleure expérience utilisateur possible est déterminante.

Qu’est-ce que ça change pour les professionnels de l’immobilier ?

Gagner du temps, réduire ses coûts, bien connaître ses clients et leur proposer une expérience satisfaisante : n’est-ce pas finalement des objectifs communs à toutes les entreprises ?

Pour les acteurs « classiques » de l’immobilier, il est désormais vital d’appréhender les nouvelles réalités du marché et de s’emparer de la PropTech.

Les attentes, les besoins et les pratiques des consommateurs ont incontestablement changées. S’y adapter est tout simplement une question de survie.

Pour cela, être en permanence à l’écoute de ses clients et en veille sur les évolutions du marché sont les indispensables !