Analyse Bureaux Casablanca – Bilan 2015 et perspectives 2016

L’année 2015 a été une année en dents de scie, surtout marquée par un ralentissement des transactions d’immobilier d’entreprise par rapport aux années précédentes. Le GIE Statimmo Maroc, (www.statimmo.ma), qui présente pour la troisième année consécutive les principaux indicateurs du marché de l’immobilier d’entreprise du Grand Casablanca, constate une baisse de 48% des transactions (locations et ventes) par rapport à 2014. De plus, il est intéressant de noter que les ¾ de ces transactions ont été effectuées au second semestre 2015 contre ¼ pour le premier semestre, contrairement à une année 2014 plus équilibrée. En ce qui concerne le type de transactions, nous remarquons un désintérêt pour l’acquisition (15% en 2015 contre 22% en 2014) à la faveur de la location (85% en 2015 contre 78% en 2014). Cette tendance lourde s’affirme année après année, les sociétés préférant la prise à bail pour de nombreuses raisons, telles que un impact capitalistique moindre, une offre plus élaborée et une meilleure souplesse de développement. Enfin, concernant l’analyse de l’attractivité des quartiers, nous constatons une amélioration de l’intérêt pour l’entrée de ville qui concentre 18% des transactions (contre 7% en 2014) et un léger désamour du centre-ville historique avec 3% des transactions (contre 13% en 2014).

Pour ce qui concerne les perspectives 2016, ce que je peux vous affirmer, c’est que les besoins des entreprises sont concrets que ce soit du côté des investisseurs/propriétaires que des utilisateurs. Clairement, nos perspectives pour 2016 sont plutôt optimistes bien que les indicateurs que nous ayons ne soient pas tous très encourageants. Nous sentons un vrai dynamisme dans notre marché mais avec des prises de décision longue. Cela est le témoin évident d’un manque de visibilité dans une économie difficile, mais ne nous empêche pas d’être sollicité et d’étudier de nouveaux dossiers souvent très ambitieux. C’est d’ailleurs le cas sur trois dossiers sur lesquels nous travaillons en ce moment, à savoir deux concernant des immeubles de bureaux et un centre commercial. L’année est construire, la tache reste à accomplir.